Stratégie d’entreprise pour Facebook twitter et les autres

Voila donc un nouveau livre sur la meilleure manière d’intégrer les réseaux sociaux dans une stratégie d’entreprise écrit par Christine Blagué et David Fayon.

Les deux auteurs prennent le temps de poser le paysage des réseaux sociaux, leurs particularités, genèse, mode de fonctionnement… Cette première partie est agréable à lire et nous retrouvons notre chère pyramide de Maslow pour expliquer l’utilisation massive des réseaux sociaux par le besoin de reconnaissance et d’appartenance. Du style créatif sur son blog, à son profil sur Facebook ou bien à un engagement de journaliste citoyen nous trouvons dans ces outils une possibilité de répondre à nos aspirations personnelles de créer du lien, d’être reconnu ou pouvoir exprimer son sens artistique.

On passe en revue les usages du point d vue des marques ou des individus, de la gestion de son identité numérique, génération Y ou pas et au passage des idées nouvelles sont amenées.

J’ai bien aimé celle de Bruce Sterling qui a lancé l’idée que le taux de connectivité était un indicateur de pauvreté (intellectuelle, sociale) et que pouvoir se passer de l’internet ou de son smartphone devenait un signe de puissance. C’est bien sur pousser le bouchon un peu loin mais combien sont devenus des esclaves blafards du net, vivant avec l’impression que se débrancher signifie perdre une information, une opportunité de twitter, bloguer ?

Je me suis à plusieurs fois désolé de l’appauvrissement des commentaires sur les blogs, du nombre de twitts creux qui ne font que redonner une information. Beaucoup de monde sur le web social mais toujours aussi peu de création personnelle, en revanche une envolée du plagiat, récupération sans mention de la source ou de l’auteur. De l’usurpation de l’identité nous parvenons actuellement à une usurpation de la paternité des contenus.

L’ouvrage comprend de nombreuses interviews de responsables ou experts dont celles de Jean-Baptiste Soufron et Guillaume Buffet qui sont remarquables par leur pertinence, vision stratégique et transparence ; il fourmille ausi d’exemples concrets assez bien décrits.

Les auteurs se lancent ensuite dans la description de l’usage des différents outils dans le cadre de l’entreprise de manière pragmatique de twitter aux agrégateurs. Les chapitres suivant ne sont pas les plus intéressants (efficacité du réseau social, modèle économique) mais deux interviews permettent en quelques pages de comprendre les enjeux juridiques autour des réseaux sociaux (Etienne Drouard) et d’esquisser les réseaux sociaux de demain avec le bouillonnant Gilbert Reveillon.

Au final c’est un ouvrage plaisant à lire, instructif et dans lequel vous replongerez de temps à autre pour la qualité des exemples, interviews et la capacité des auteurs à donner de grandes lignes.

Au chapitre des moins, l’aspect RH est sous traitée avec un angle plus marketing, communication, innovation produits/service et on a l’impression que des découpages de chapitres plus clairs auraient pu être choisis (recrutement/candidat par exemple)

4 réflexions sur “ Stratégie d’entreprise pour Facebook twitter et les autres ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>